La véritable communion spirituelle

 

Un mot très utilisé dans les milieux chrétiens, mais très mal compris.

Le mot grec employé dans le Nouveau Testament est « KOINONIA ». C'est la forme verbale et peut signifier « partenariat, participation, rapport, bienfait, communication, communion, distribution, partager, communion avec »

 

Le Nouveau Testament a beaucoup à dire à ce sujet en tant que facteur important dans la vie d'église. L'Ancien Testament nous donne de nombreuses images de communion au sein du peuple d'Israël, à la fois dans leurs interactions les uns avec les autres, dans les fêtes que Dieu leur avait données et, plus important encore, dans le contact entre Dieu et Son peuple.

 

Alors que la dispensation a changé de celle de la Loi et d'Israël instituée sous Moïse et après, à l'âge durant l’âge de l'église, le principe de la communion reste un facteur constant et important dans la vie des croyants. La communion est spirituelle (1 Jean 1:3) et elle commence entre le croyant individuel et Dieu, puis s'élargit à la communion entre les croyants individuels et devient une partie importante du processus de sanctification dansla vie d'une église locale.

 

Une discussion simple autour d'un café et de biscuits après un culte du dimanche matin avec un frère ou une sœur en Christ peut être une véritable communion spirituelle, mais cela pourrait tout aussi être simplement l'occasion d'un contact qui reste à un niveau naturel. La communion en Christ signifie que le Christ reste au centre de la relation et du contact, pas nécessairement dans chaque phrase, mais dans l'attitude de cœur des personnes concernées.

David et Jonathan mentionnés en 1 Samuel 20:42 est une illustration d'une amitié spirituelle avec Dieu au centre et d'un désir que cela reste ainsi pour les deux parties concernées.

La corde à trois brins dans Ecclésiaste 4:12 est une image de la même chose. Bien qu'il soit parfois utilisé comme verset préféré dans les mariages chrétiens, il parle dans une application plus large concernant deux croyants chrétiens.

 

En tant qu'administrateurs des mystères de Dieu (1 Corinthiens 4:1-2), nous avons beaucoup reçu par grâce par la foi et restons également les administrateurs de sa grâce variée (multidimensionnelle / multicolore) (1 Pierre 4:10), nous pouvons rendre service à nos frères et sœurs en les servant avec ce que le Christ nous a révélé dans le message prêché, à travers une parole dans notre dévotion quotidienne qui a touché notre cœur, un témoignage du Christ dans notre vie quotidienne.

 

En tant que Corps du Christ, nous sommes ajustés et liés ensemble (Éphésiens 4:16) chacun un membre individuel en particulier (1 Corinthiens 12:27) et chacun capable de fournir la nourriture spirituelle aux autres par notre connexion spirituelle. Notre communion spirituelle permet ainsi à d'autres croyants de notre assemblée locale de grandir en mûrissant dans leur foi et cela nous permet aussi de faire la même chose en retour.

 

Par conséquent, la communion fraternelle est importante pour chaque croyant, en plus elle ne nécessite aucun ministère ou aucune qualification particulière, donc chaque croyant devrait être capable de le faire et cela fait partie de la volonté générale de Dieu pour nos vies.

 

Pst Tony - 17 Août 2021